Groupe Mycologique et Botanique du Val de Saône

Accueil > MYCOLOGIE > Chronique du cueilleur de champignons > VERPE DE BOHÊME

VERPE DE BOHÊME

Chronique du cueilleur Mai 2021




Verpa bohemica est un ascomycète de la famille des morchellaceae.


Milieu de vie

Habitat dans les forêts riveraines ou alluviales de moyenne montagne souvent sous les trembles, noisetiers, frênes, il apparait souvent avant la morille.



Description

Il ressemble à une morille toute ridée ayant perdu ses alvéoles.

  • Chapeau conique de 2 à 5 cm, brun, crème, jaune, souvent sombre, fortement ridé, subalvéolé (sub = presque), contrairement à la morille, il n’est pas soudé au pied mais comme déposé dessus.

  • Stipe blanc recouvert de petits flocons blancs dans la jeunesse, peut atteindre 15 cm de long. Le pied est rempli d’une substance moelleuse et floconneuse.

  • Chair blanchâtre à brun jaunâtre.
  • Sporée blanchâtre.

Normalement, les verpes sont cueillies très jeunes, en bouton, et les pieds sont laissés sur le terrain. Le chapeau de la verpe se vide pour faire croitre le pied ; par cet aspect, la verpe est une exception dans le monde des champignons. Même au réfrigérateur, le pied des verpes continue de s’allonger.



Autre variété de verpe de bohême
Verpa bohemica var pallida possède « une tête » jaune doré vif.



Confusion

  • Verpa conica difficile à confondre car le chapeau est beaucoup plus lisse et en forme de doigt de gant.


  • Mitrophora semilibera le Morillon qui a des côtes verticales et régulières à arêtes sombres sur le chapeau. Comestible.



  • Gyromitra esculenta en forme de cervelle, chapeau brun rouillé. Ce champignon est mortel.
    MORTEL




Comestibilité de la verpe de bohême
Toxique cru, elle contient de la gyromitrine.
Comestible bien cuit Il est préférable de ne les consommer qu’en très petites quantités d’autant qu’ils sont de plus en plus rares.



Recettes

Chou-fleur, farfalle et « morillons » poêlés

Nombre de convives : 4 personnes

Ingrédients :
50 grammes de morillons (verpes)
50 cl d’eau tiède
25 cl de jus de trempage
1 chou-fleur d’environ 700 grammes
2 oignons émincés
4 gousses d’ail haché
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
30 grammes de thym frais
500 grammes de farfalle
250 grammes de ricotta fraiche
40 de parmesan râpé
Jus de 1 citron
Sel et poivre

Préparation :

  • . Rincer les verpes à l’eau claire afin d’enlever les impuretés.
  • . Cuire les champignons et garder le jus. Les réserver.
  • . Détailler le chou-fleur en petits morceaux.
  • . Dans une grande poêle, faire chauffer 2 cuillères à soupe d’huile d’olive. Ajouter les oignons émincés et l’ail hachés. Faire dorer pendant 2 minutes.
  • . Ajouter le chou-fleur, les morillons et le jus de cuisson. Assaisonner de sel et poivre. Incorporer le thym frais et mélanger le tout. Faire cuire pendant 20 minutes à feu doux.
  • . Faire cuire les pâtes “al dente“
  • . Dans la même poêle, ajouter la ricotta fraiche. Assaisonner de sel et poivre. Mélanger le tout. Incorporer le parmesan et le jus de citron.
  • . Ajouter les pâtes, mélanger le tout. Mijoter à feu doux pendant 5 minutes.
  • . Servir aussitôt accompagné d’une salade verte.

Portfolio

Gyromitra esculenta
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0