| |
Bandeau
GMBVS
Groupe Mycologique et Botanique du Val de Saône

Association pour découvrir et approfondir la botanique et la mycologie au travers de cours et de sorties.

MARASME DES OREADES

Chronique du cueilleur octobre 2021




Marasmius oreades est un Basidiomycète de la famille des Marasmiacées.



Le marasme des Oréades (Marasmius oreades), mousseron ou faux mousseron, appelé aussi « bouton de guêtres », est un excellent comestible.

Les marasmes sont des champignons de petite taille, peu charnus, à chair coriace, non putrescibles (contrairement aux collybies très proches).

Quant à l’appellation « faux mousseron », elle le distingue des nombreuses autres espèces baptisées « mousseron » selon les régions, dont le tricholome de la Saint-Georges qui pour les puristes serait le mousseron vrai.



Habitat

il croît de mai à octobre par poussées, en troupe « ronds de sorcière » dans les prés, bords de route, chemins et sentiers herbeux, bois aérés de feuillus.



Description

Chapeau : 2 à 6 cm d’abord hémisphérique, puis conique, s’étalant en devenant ondulé.

Stipe : 5 à 8 mm, creux, fibrilleux, tenace, élastique, se tord sans se briser.

Lames : libres, assez épaisses et très espacées, doublées de lamelles et lamellules, de couleur crème à brun clair

Chair pâle

Odeur de foin coupé mais aussi d’amande amère.

Saveur douce



Comestibilité

C’est un très bon comestible, il faut toutefois couper le pied trop coriace pour ne garder que le chapeau.
Il supporte facilement de séchage et peut être consommé toute l’année. Il a la capacité de reprendre après dessiccation sa consistance première si on l’humecte.



Autres espèces
(cliquer sur les photos pour les agrandir.)

Marasmius wynneae
Marasme globuleux

Marasme globuleux Maramius wynneae : chapeau blanc laiteux un peu mauve, lames blanc gris, stipe blanc à base noirâtre brunâtre, odeur identique. Sans intérêt alimentaire.


Marasmius collinus
Marasme des collines

Marasme des collines Marasmius collinus : très ressemblant, mais son pied est creux et cassant, il est toxique.



Confusion :

Il peut être confondu avec plusieurs champignons à petits chapeaux dont

  • Les clitocybes toxiques, surtout ;
Clitocybe dealbata
Clitocybe blanc d’ivoire

Clytocybe blanc d’ivoire Clytocybe dealbata Toxique.
chapeau convexe ou plat glacé crème sur fond rosé,
marge ondulée,
lames crèmes serrées peu décurrentes,
pied blanc fibreux court,
odeur de farine spermatique,
même habitat que Marasme de oréades.
— -

Laccaria laccata
Laccaire laqué
  • Laccaire laqué Laccaria laccata a aussi des lames espacées, le pied coriace, mais la couleur générale est nettement plus orangé roussâtre. Habitat plus forestier. Bon comestible.
  • des collybies qui ont tous des lames relativement serrées alors que le marasme des oréades a des lames espacées.
    Collybia dryophila
    Collybie du chêne
    Comestible sans grande valeur.


Intéret alimentaire

En cuisine, le Faux-mousseron apporte son parfum aux omelettes, potages, sauces. Les pieds, coriaces, s’utilisent plutôt pour parfumer bouillon ou sauce.
Le mode de conservation le plus courant est le séchage.



Recettes

Poêlée de mousserons et œufs mollets
https://lesgourmandsdisent.org/2019...

Ingredients :
Pour 2 personnes…
• 500g de MARASMES frais
• Huile neutre type pépin de raisin
• Piment Chili Piquin ou d’Espelette.
• 2 échalotes
• Ciboulette
• Fleur de sel
• 4 oeufs
• Vinaigre.


Les champignons sont cuits séparément avec quelques échalotes.
Les oeufs sont cuits dans leur coquille comme des oeufs mollets.
On utilise un peu de piment. Celui s’accorde généralement bien avec le champignon.


Pour les champignons…
1. Nettoyer les champignons en les débarrassant des éventuelles poussières et corps étrangers. Utiliser un pinceau. Ne pas passer les champignons sous l’eau !

2. Dans une poêle, à feu doux, faire revenir 2 échalotes finement émincées dans un filet d’huile. Lorsque celle-ci sont transparente sans être colorées, ajouter les champignons. Continuer la cuisson à feu doux en remuant régulièrement. Assaisonner. Cuisson terminée. Couvrir et réserver à feu très doux.


Pour les oeufs…
1. Faire bouillir un grand volume d’eau fortement salée et vinaigrée.
2. Ajouter les oeufs. Réduire légèrement le feu. Compter 5 minutes maximum pour obtenir un oeuf qui aura un blanc assez ferme et un jaune coulant.
3. Cuisson terminée. Placer les oeufs sous l’eau glacée avant d’ôter les coquilles.


Dresser les assiettes…
Disposer les champignons, les oeufs. Terminer par une pincée de fleur de sel et de piment.
Déguster.